S'inscrire
Interview

Portrait – Robert Vergnes, Consultant en Transformation Développement Durable

Propos recueillis par Héloïse Belmont, le
Portrait – Robert Vergnes, Consultant en Transformation Développement Durable
Avec plus de 20 ans d’expérience dans l’industrie et dans le conseil stratégique, Robert Vergnes a acquis une grande expérience dans la gestion et le développement de projets et de joint-venture en Europe de l’Est, dans l’ex-Union soviétique (FSU) et en Afrique. Son expertise dans le domaine de l’énergie est reconnue et il est expert auprès de la Convention Cadre des Nations Unies contre le Changement Climatique (CCNUCC).

Consultant sur ces sujets auprès de PME et ETI, Robert Vergnes nous partage sa vision sur l’accompagnement de ces entreprises et leurs problématiques rencontrées en développement durable en tenant compte des critères multiculturels et des situations spécifiques.

Quelle stratégie d’accompagnement mettez-vous en place pour aider les entreprises à transformer leur business models afin qu’elles répondent aux nouvelles exigences de développement durable liées à leur activité ?

Récemment j’ai fait bénéficier des chefs d’entreprises de PME de mes compétences en RSE et Développement Durable pour sensibiliser leur personnel aux impacts environnementaux de leurs produits, des changements potentiels dans leur model d’affaires et de la nécessité de « reconcevoir » leurs produits vers des produits ayant un impact environnemental contrôlé, connu et labellisé.

Un projet marquant et innovant : parlez-nous de votre projet en tant que Délégué Pays Sénégal & Bénin pour le PNUE Programme Cascade ?

La gestion du projet CASCADE au Sénégal et au Bénin a été pour le moins dépaysant, car nous avons formé et accompagné des consultants locaux sur des projets agro-forestier dans des environnements ruraux. Les populations rurales, d’une façon générale, ont comprises très rapidement l’avantage de l’agroforesterie – tombée jusqu’alors dans l’oubli – et qui leur amène de l’ombrage, la rétention d’humidité, des sols fertiles, etc…
Le Protocol de Kyoto n’a pas continué – ce que je regrette profondément – mais ce projet a toutefois permis d’initier de nombreux programmes et projets au Sénégal et au Bénin pour la lutte contre la désertification et l’amélioration des conditions de vie des communauté rurales.

Quelles sont vos compétences principales ?

J’ai eu la chance de pouvoir expérimenter différentes tailles d’entreprises ( startups, PMEs, et des grands groupes) dans des secteurs d’activité allant de la high-tech à l’agroforesterie en passant par les énergies renouvelables et l’aéronautique. Mon expérience me permet aujourd’hui d’appréhender divers business model et de fournir des pistes de développement innovantes pour les chef(fe)s d’entreprises dans leur route vers la transition dans un monde où la croissance est complexe à trouver et où l’innovation et la croissance externe, la RSE et le développement durable sont des mécanismes obligatoires.

En une phrase, faire partie de la communauté People4Impact, qu’est-ce que cela signifie pour vous?

Permettre aux entreprises françaises et européennes de faire face à la concurrence étrangère et au cycle économique complexe auquel nous faisons face, ainsi que d’accompagner les chef(fe)s d’entreprises à l’adaptation du business model aux événements sanitaires et environnementaux auxquelles nous allons faire face de plus en plus souvent.