S'inscrire
Podcast

TRAJECTOIRE #6 : L'écosystème de l’entrepreneuriat et intrapreneuriat à impact

Par Héloïse Belmont, le

People4Impact et You Matter, le média qui aide à mieux comprendre les enjeux de notre monde en transition, vous présentent le nouvel épisode de TRAJECTOIRE, le podcast des solutions à impact.

Pour cet épisode, Caroline Renoux reçoit Adeline Agut, Consultante sur les sujets de développement durable, d'entrepreneuriat et d'innovation, membre de la communauté People4Impact. Au cours de cet épisode, Caroline et Adeline portent leurs échanges sur l’écosystème de l'entrepreneuriat à impact et sur la manière dont ce modèle peut inspirer la transformation durable des grands groupes.

Notre invité : Adeline Agut

Adeline a débuté sa carrière en travaillant sur des projets liés à l'environnement dans les pays en développement, principalement en Afrique et en Asie. Elle a ensuite travaillé pour plusieurs start-up à impact, puis pour le groupe Vinci, où elle était en charge de l'élaboration de la stratégie environnementale. Aujourd'hui, Adeline travaille en tant qu’experte indépendante sur des sujets de RSE et d'innovation durable auprès d'entreprises et d'entrepreneurs à impact.

De quoi parle-t-on ?

D’après Adeline, le terme "impact" est aujourd'hui un peu utilisé "à tord et à travers" c’est pourquoi nous avons défini ce qu’est une entreprise à impact. Une entreprise à impact signifie mettre sa rentabilité économique au service d'une cause environnementale ou sociale. Comment mesure-t-on un modèle à impact? Quelles relations existe-t-il entre les start-up et les grands groupes dans l’écosystème des entreprises à impact ?

Découvrez les réponses à vos questions dans cette interview :

1.      Comment mesure-t-on un modèle à impact ? [2’30]

2.      Les enjeux sont-ils les mêmes pour les entreprises de différentes tailles : grands groupes, PME, Start-up ? [3’56]

3.      Quelles sont ces grandes entreprises qui cherchent à se transformer pour devenir entreprises à impact ? des exemples ? [5’39]

4.      Y a-t-il aujourd’hui des relations entre les start-up et les grands groupes dans l’univers des entreprises à impact ? [06’31]

5.      Comment fonctionne l’intrapreneuriat et comment détecter ces intrapreneurs dans l’entreprise ? [09’19]

6.      Qu’est-ce qu’une « learning expedition » ?  [11’14]

7.      En matière d'impact, notamment environnemental, beaucoup cherchent à trouver la solution en misant sur la capacité d'innovation technologique des start-up. Est-ce que vous y croyez ?  [13’42]

8.      Un conseil pour les entreprises qui souhaitent contribuer à la transition ?  [17’29]

 

Ce qu’il faut retenir :

 

o   Les enjeux sont-ils différents entre les PME et les grands groupes qui souhaitent devenir des entreprises à impact ?

Dans le cas particulier des entreprises qui souhaitent se doter d'une mission à impact, les grandes entreprises se heurtent souvent à un même obstacle. Si elles n'ont pas déjà cette mission environnementale ou social ou plus généralement cette mission à impact positif inscrite dans leur modèle économique, c'est un véritable projet de transformation d'entreprise qu'elles doivent mener. 

Il faut analyser si le modèle d'affaire est cohérent avec un but environnemental ou social et mener un travail stratégique, voire modifier le modèle d’affaire de l’entreprise.

Selon Adeline, il faut faire attention au greenwashing, ne pas se présenter comme étant une entreprise vertueuse à impact alors qu'on ne fait que des « modifications de surface ».

 

o   Y a-t-il aujourd’hui des relations entre les start-up et les grands groupes dans l’univers des entreprises à impact ?

Dans l’écosystème des entreprises à impact, les grandes entreprises se dirigent vers les incubateurs quand elles souhaitent rencontrer les start-up. Les incubateurs de start-up sont de bons endroits de rencontre entre ces deux mondes. Pour une jeune entreprise, faire affaire avec un grand compte est un gage de légitimité pour les services proposés.

Les incubateurs de start-up joue ce rôle. Certaines grandes entreprises font même le choix de monter leur propre incubateur de start-up en interne. Ces incubateurs internes peuvent accueillir aussi bien des start-up externes dont les activités sont en synergie avec les activités du groupe, ou des start-up internes qui peuvent émaner des collaborateurs de l'entreprise via des programmes d'entrepreneuriat par exemple.

 

o   Comment fonctionne l’intrapreneuriat et comment accompagner ces intrapreneurs dans l’entreprise ?

Les programmes d'intrapreneuriat sont assez répandus aujourd’hui. Ce sont des programmes qui visent à faire émerger en interne, au sein des grandes entreprises, des projets ou des idées de start-up portées par les collaborateurs de l'entreprise. Ces collaborateurs peuvent être en général accompagnés, un peu comme dans un incubateur, pour développer, tester leurs idées jusqu'à éventuellement en faire des business units ou des filiales de l'entreprise à part entière.

Pour écouter le podcast : 

Bonne écoute et au plaisir de vous retrouver au prochain épisode,

🌟 Être une entreprise engagée et actrice du changement, c’est possible ! 🌟

Cet épisode vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux ainsi qu'à vos proches, faisons grandir la communauté d’acteurs engagés ensemble !

Vous pouvez aussi le noter sur votre plateforme d’écoute préférée et retrouver l’intégralité des épisodes sur Youmatter.world et People4Impact.com.