S'inscrire
Interview

Portrait – Marianne Courouble, Experte Biodiversité

Le
Portrait – Marianne Courouble, Experte Biodiversité
Rencontre avec Marianne, Experte de la Biodiversité et Consultante People4Impact.

« Les entreprises et les territoires sont le moteur de la transition écologique. Mais seules les entreprises qui intègrent dès maintenant la biodiversité dans leur stratégie peuvent s’assurer de leur prospérité et résilience dans les années à venir. »
Marianne Courouble

Avant de « rentrer dans le vif du sujet », dites-nous en un peu plus sur vous, votre parcours, ce qui vous anime à faire ce métier ?

Je suis une spécialiste de la biodiversité et suis devenue freelance après un parcours international très riche qui a débuté il y a 25 ans à Bruxelles auprès des institutions européennes. J’ai travaillé sur le terrain en Afrique pour des organisations anglosaxonnes. J’ai représenté la France lors de grandes négociations internationales sur la biodiversité sur des différents sujets tels que : la stratégie mondiale pour la biodiversité ou Objectifs d’Aïchi à Nagoya en 2010, les réunions de la Convention de Bonn sur les espèces migratrices etc.

De ce parcours, j’ai tiré une parfaite connaissance des enjeux liés à la biodiversité mais surtout, des enseignements et une vision. La nature, qui est la base de notre bien-être et de notre prospérité, constitue un formidable levier de richesse et de développement socio-économique.
C’est pourquoi, j’accompagne aujourd’hui les entreprises dans la prise en compte de cette richesse naturelle et les aide à formaliser les conditions de leur transition écologique.

Pouvez-vous nous parler de vos actions au sein du ministère de l’Ecologie ?

En charge des dossiers internationaux sur la biodiversité pour le compte du ministère de l’Ecologie, j’ai renforcé la position et la contribution de la France à plusieurs conventions internationales comme :

  • la Convention de Berne sur la nature et les paysage en Europe
  • la Convention de Bonn sur les espèces migratrices, l’Accord sur les oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique Eurasie (AEWA)
  • la Convention sur la diversité biologique
  • lors des groupes de travail de l’Union européenne sur les directives nature

J’ai collaboré dans ce cadre avec différents acteurs : des organismes scientifiques aux communautés locales en passant par des ONG, des décideurs politiques, des représentants d’Etat et des experts afin d’obtenir des décisions fédératrices et des mesures pragmatiques qui ont un réel impact sur le terrain pour les espèces et pour les hommes.

En 2012, c’est à l’occasion de la 5ème Réunion de la Conférence des Parties contractantes de l’AEWA réunissant plus de 300 experts, que j’ai lancé un vaste programme de soutien à l’Afrique pour la mise en œuvre de l’Accord international « l’Initiative africaine » et ainsi favoriser une meilleure protection des oiseaux migrateurs et des sites de migration dans les pays africains concernés avec et pour les populations locales.

Aujourd’hui je suis impliquée dans du plaidoyer politique pour le programme méditerranéen de la Convention de Ramsar, MedWet, sur l’urgence de sauver les zones humides côtières de la Méditerranée comme solution efficace pour lutter contre le changement climatique dont les effets sont particulièrement dévastateurs dans la région.

Une réflexion sur les enjeux auxquels l’entreprise et la société sont confrontés aujourd’hui ?

Ce qui me passionne le plus dans mon métier c’est qu’il touche à la vie, aux grands enjeux de l’homme aujourd’hui. Et la crise du Covid-19 qui a mis entre parenthèses une économie mondiale vient nous rappeler combien notre destin est finalement fragile.

Dans un monde en pleine mutation, confronté à des problèmes sévères liés au changement climatique, à la surexploitation des ressources naturelles et à la dégradation accélérée des écosystèmes naturels, la question est désormais posée à toutes les entreprises : comment transformer nos modèles économiques pour qu’ils assurent à la fois le bien-être humain et la prospérité tout en préservant le capital naturel de notre planète ?

Face à la lenteur de nos gouvernements à agir concrètement, je suis convaincue que la transformation nécessaire de nos systèmes va venir des acteurs sur le terrain, entreprises et communautés locales, qui sont, elles, confrontées au réel. Je constate cependant que la biodiversité est encore largement ignorée, y compris dans les démarches RSE.

Et pourtant ! La prise en compte de la biodiversité est au cœur d’une démarche cohérente de développement durable. La biodiversité est la base de nos économies et le meilleur rempart contre le changement climatique.

Accompagner les entreprises pour leur révéler les atouts de la biodiversité, et les accompagner dans leur transition pour en faire des acteurs majeurs et précurseurs pour préparer le monde de demain, voilà ce à quoi j’œuvre au quotidien.

Quel accompagnement proposez-vous aux entreprises sur l’intégration de la biodiversité dans leurs stratégies ?

Ce que j’offre aux entreprises et aux territoires est de leur permettre d’aller au-delà des obligations réglementaires et de devenir précurseurs dans leurs stratégies pour atteindre les objectifs de développement durable à 2030, à travers trois axes :

Accompagnent et conseil stratégique pour :

  • la rédaction de stratégies de résilience qui intègre la biodiversité et implique toutes les parties prenantes
  • des audits et diagnostics internes biodiversité des entreprises et de leur process
  • l’analyse technique des enjeux des clients et de la réglementation internationale
  • le positionnement politique des entreprises

Des actions de sensibilisation :

  • Des actions de plaidoyer auprès des décideurs politiques
  • Des formations et des actions de sensibilisation des acteurs à la biodiversité et de leurs services (salariés, fournisseurs, partenaires, etc.)
  • L’organisation de campagnes de sensibilisation et d’événements sur la biodiversité

Le montage et le développement de projets :

  • La conception, la coordination et le suivi de projets multi-acteurs
  • L’échange de bonnes pratiques et le développement de partenariats
  • La recherche de fonds

En une phrase, faire partie de la communauté People4Impact, qu’est-ce que cela signifie pour vous ?

Faire partie de la communauté People4Impact c’est donner du sens à son action professionnelle et mettre à profit ses acquis et compétences pour provoquer un changement de paradigme vers une transition écologique qui intègre bien-être des populations et conservation du capital naturel de la planète.