Portrait – Caroline Scotti Desplats, Consultante RSE & Communication

“J’apporte des idées créatives et des plans d’actions concrets en RSE et en communication afin de favoriser un développement durable, responsable et améliorer la réputation des entreprises.”

Issue d’un parcours traditionnel en marketing et communication, c’est à la suite d’une formation au Développement Durable doublée d’une mobilité interne au sein de la société Kellogg’s que Caroline Scotti fait ses premières armes, il y a près de 10 ans, en RSE.

Rencontre avec Caroline, consultante People4impact, animée par l’envie de donner aux managers des moyens concrets de laisser une empreinte sociale & environnementale positive.

Bonjour Caroline, pouvez-vous nous expliquer comment vous avez mis en place une stratégie RSE au sein de la société Kellogg’s à vos débuts puis maintenant chez Delacre?

 

Entre les deux il y a exactement 10 ans d’écart (déjà !) et le développement durable s’est beaucoup professionnalisé mais au fond, c’est toujours la même façon de procéder. Il s’agit de conjuguer réalité scientifique et motivations humaines.

Il faut commencer par identifier quels sont les impacts et enjeux matériels de l’entreprise à l’aide d’outils, par exemple : bilan gaz à effet de serre, matrice de matérialité, volumes achetés, circularité des emballages, etc. On pourra alors réaliser une cartographie des sujets sur lesquels l’entreprise devrait travailler en priorité. Il faut aussi démarrer par l’historique de l’entreprise (que fait-elle?), connaître la marge de manœuvre du management,  échanger sur la motivation des équipes, et apprécier le niveau d’ambition que l’on sent possible de fixer. La synthèse des échanges avec les équipes et des enjeux matériels permet de déterminer la vision et les projets RSE de l’entreprise.

 

L’une de vos expertises est le développement d’un sourcing éthique et la gestion de produits controversés. A ce titre, pouvez-vous nous livrer votre retour d’expérience?

 

J’ai travaillé chez Ferrero Belgique pendant quelques années, en plein cœur des controverses sur l’huile de palme. En tant que personne engagée dans le développement durable, il n’a pas été évident de travailler sur un sujet aussi polémique, aussi j’ai apporté mon support dans le but de contribuer au développement d’approvisionnements éthiques et durables.

J’ai commencé par rechercher les experts qualifiés en agronomie et analyses de cycles de vie afin de connaître les impacts environnementaux objectifs et scientifiques des différents oléagineux. Puis, j’ai contacté des experts en nutrition afin de comparer les impacts nutritionnels de différentes recettes. Le but était de voir par quoi remplacer l’huile de palme pour une meilleure formulation pour l’environnement et la santé. A ma surprise, substituer l’huile de palme par de l’huile de tournesol ou de colza avec du beurre de cacao n’était ni meilleur pour la santé ni meilleur pour la planète, dès lors que l’huile de palme est durable non issue de la déforestation. Le travail a alors été, d’une part de s’assurer que l’huile de palme utilisée était bien durable et d’autre part, le faire savoir. C’est sur ce dernier point que le travail est le plus compliqué, comment informer avec crédibilité lorsque les médias ont fait des raccourcis simplistes mais bien ancrés ? Transformer une filière pour l’amener vers de la durabilité est beaucoup plus long et compliqué que de la quitter et la laisser à son sort, pour aller vers un ingrédient plus consommateur de produits phytosanitaires mais non controversé et de chez nous.

Ce que j’ai appris est qu’il doit y avoir un équilibre entre durabilité scientifique et composante réputationnelle dans les choix effectués par les entreprises.

Quelles types de missions recherchez-vous sur People4Impact?

 

J’apporte des idées créatives et des plans d’actions concrets en RSE et en Communication, afin de favoriser un développement responsable et améliorer la réputation des entreprises.

Mon expertise est la définition et/ou la mise en œuvre de plans RSE et Développement Durable en entreprise. Ma plus-value réside dans ma capacité à gérer des projets transverses où l’on doit faire appel à tous les départements de l’entreprise, à aligner les personnes à tous les niveaux hiérarchiques et, à garder toujours en tête les contraintes business grâce à mon background Marketing et Finance.

En une phrase, faire partie de la communauté People4Impact, qu’est-ce que cela signifie pour vous?

 

Faire partie de la communauté People4Impact est pour moi une évidence. L’idée de rassembler les compétences à impact positif est une excellente initiative ; c’est en alliant nos énergies que nous contribuerons ensemble à laisser une empreinte positive pour notre planète et nos enfants.

Propos recueillis par Héloïse Belmont