Portrait – Mégane Ghorbani, Experte du Genre et Développement Durable

Rencontre avec Mégane Ghorbani, experte du genre et développement durable.

 

Avant de « rentrer dans le vif du sujet », dites-nous en un peu plus sur vous, votre parcours, ce qui vous anime à faire ce métier ?

 

Petite déjà, j’aimais défendre des idées qui m’étaient chères et convaincre mes camarades à l’école d’y souscrire. J’ai donc décidé d’entreprendre des études de Sciences Politiques et depuis plus de dix ans j’occupe des fonctions en lien avec le développement durable et/ou l’égalité en France et à l’international. Travailler dans, et pour, ce secteur me permet de transformer mes visions en pratique et surtout, de donner du sens à mon action.

Forte de mes diverses expériences passées, j’accompagne et je forme les acteurs du développement durable et inclusif. J’ai choisi cette position de freelance car elle me permet de démultiplier l’impact et l’efficacité de mes actions, agissant au service de diverses organisations.

 

Avez-vous un projet marquant dans votre carrière que vous souhaitez partager avec nous ?

 

J’ai travaillé durant plusieurs années sur les droits des femmes et l’égalité de genre notamment pour des associations internationales dédiées au sujet, comme l’AWID (Association pour les droits des femmes dans le développement), ou au sein de structures qui souhaitaient développer ce volet.

Je me souviens d’une mission particulièrement marquante au siège des Nations Unies à New York en 2016.
Seulement un an après l’adoption des Objectifs de Développement Durable, beaucoup de personnes avaient encore tendance à réduire le développement durable à un aspect strictement environnemental lié à la production par exemple, et négligeaient les volets économiques et sociaux que couvrent également ce secteur.

Dans ce contexte, ma mission portait précisément sur la question de l’inclusion dans le développement durable, et notamment l’intégration de l’égalité de genre. Mon objectif était de convaincre une diversité d’acteurs – gouvernements, secteur privé, organisations de la société civile, entités internationales – de l’importance d’introduire les enjeux de genre de manière à la fois spécifique et transversale dans le développement durable.

 

Quel accompagnement proposez-vous aux organisations ?

 

J’accompagne les acteurs déjà engagés sur le développement durable et/ou l’égalité de genre via des missions ponctuelles d’accompagnement à moyen terme, qui traitent aussi bien du volet opérationnel que stratégique.

Mes compétences :

  • la réalisation d’un diagnostic et d’un plan d’action
  • la production de supports de communication interne et/ou externe
  • la formation et la sensibilisation des équipes

J’interviens auprès de professionnel·le·s du secteur des ONG, du personnel administratif et de porteurs·ses de projets. Je les aide par exemple à déconstruire des stéréotypes, à établir une stratégie de communication inclusive ou encore à analyser les enjeux de genre qui touchent leur secteur d’activité.

J’adapte toujours mes interventions aux publics et aux attentes des structures qui me sollicitent, et je sais faire preuve d’une grande flexibilité. Une compétence que j’ai d’ailleurs pu renforcer dans le contexte du COVID-19.

En une phrase, faire partie de la communauté People4Impact, qu’est-ce que cela signifie pour vous?

 

Faire partie de la communauté People4Impact, c’est se souvenir qu’il existe une multiplicité de profils de freelances, mais que nous avons tous un point commun : nous mettre au service d’un secteur qui a du sens.

 

Propos recueillis par Héloïse Belmont